dimanche 4 novembre 2012

Visions - Kim Harrington

Depuis l'âge de 12 ans, Claire Fern n’arrête pas d’avoir des rêves éveillés qu’elle ne comprend pas. Son don commence à éclore. Une fois que sa mère lui explique comment fonctionne ce don, elle apprend à faire la distinction entre la réalité présente et ses visons secrètes du passé. Claire est en fait extralucide : elle est capable de percevoir des événements qui se sont déroulés dans le passé. Son frère Perry est medium et s’intéresse plus que tout aux filles. Starla, leur mère est télépathe… et leur père est parti sans un mot, il y a quinze ans. Lorsque Victoria, une très belle adolescente de 18 ans, est retrouvée assassinée dans une chambre du motel du jardin du Roi, Claire se retrouve étroitement mêlée à l’enquête, car son frère a passé la soirée avec cette jeune fille. Il se retrouve donc le suspect numéro un. Claire fait la connaissance de Gabriel Toscano, un beau garçon ténébreux aux yeux noirs, fils du nouvel inspecteur de police de la ville, tout en lui cachant que Perry est le dernier à avoir vu la victime vivante. Elle enquête secrètement auprès de Justin, son ex petit ami infidèle et fils du maire, de Stephen, fils unique d’une famille immensément riche de la ville. Sa mère, qui se plaît à s’immiscer dans ses pensées, va s’en mêler. L’intrigue se corse au fil du récit, la relation avec Gabriel évolue, les meurtres se succèdent et les dons de vision de Claire vont se dégrader … risquant de mettre en péril sa propre vie.

  Voilà une lecture qui m'a laissée imperméable. Non que c'était une lecture nulle ou quoique ce soit d'autre, mais je pense que mon "grand' âge est en partie responsable de cette imperméabilité. Tout simplement.

Dans ce roman, on assiste à une enquête policière toute "bête", et dans laquelle on a tout les codes du genre, le faux coupable que tout accuse (je devrais dire "les" d'ailleurs), le coupable auquel on ne s'attend pas. Le facteur de surprise que représente le don de Claire reste basique, même si l'auteur nous entraîne sur quelques fausses pistes, mais qui sont plus liées au facteur criminel, qu'au facteur paranormal. Pour moi cet aspect paranormal est vraiment anecdotique dans ce roman.

Les personnages n'ont suscités en moi aucune émotion, même si j'avoue que Starla, la mère de Claire, ait un quand même un petit charme même si elle est un cliché de la voyante excentrique...

Le style de l'auteur est toutefois fluide, ca se lit facilement. Mais du fait de n'avoir "rien" trouvé dans ce roman, j'ai eu du mal à tourner les pages, allant même jusqu'à me spoiler moi-même pour en finir plus vite. Et en plus j'ai loupé mon spoiler... lol

Bref, j'ai vraiment eu l'impression de passer a coté de ce roman... Ptete que si j'avais été moins agée, j'aurais été séduite...